Archive pour 7 août, 2016

[Lecture] Les cavernes d’Acier – Isaac Asimov (1954)

[Lecture] Les cavernes d'Acier - Isaac Asimov (1954) dans Mes Lectures jl0404-1971

Auteur Isaac Asimov
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Caves of Steel
Éditeur Doubleday
Lieu de parution New York
Date de parution juin 1954
Version française
Traducteur Jacques Brécard
Éditeur Hachette/Gallimard
Collection Le Rayon fantastique
Lieu de parution Paris
Date de parution 1er trimestre 1956
Type de média Livre papier
Nombre de pages 256
Série Cycle des robots

L’assassinat du docteur Sarton à Spacetown jette le trouble dans la communauté. Qui aurait intérêt a faire disparaître celui-là même qui milite pour le rapprochement entre Terriens et Spaciens ? Les Médiévalistes, qui ne voient pas d’un très bon œil la prolifération des robots ? Les Spaciens eux-mêmes, prêts à tout pour conserver leurs privilèges ? Le problème du détective Baley, toutefois, n’est pas seulement de retrouver un meurtrier, mais aussi et surtout d’y parvenir avant son collègue robot R Daneel. Car celui-ci est l’un de ces androïdes au cerveau électronique ultra-perfectionné, créés certes par l’homme, mais qui n’attendent peut-être que l’occasion de prendre sa place…

Mon avis

 1 er roman du cycle Elijah Bailey

C’est un livre que j’avais déjà lu il y a une vingtaine d’années comme les deux suivants ( Face au feux du soleil et les robots de l’aube ) et c’est celui dont je me souvenais le moins bien. Je me rappelais des personnages du contexte : terre surpeuplée, habitants vivant dans des méga-villes souterraines et ne mettant plus jamais le nez à l’air libre, robophobie, tension entre terrien et spaciens etc , mais plus du tout de l’intrigue. ce qui m’a permis de redécouvrir le livre et de l’apprécier pleinement. Mon édition date des années 70 et je l’ai achetée chez un bouquiniste

c’est un mélange de Science-Fiction et de policier qui est habilement construit où les éléments de l’intrigue sont subtilement  distillés tout au long du récit de façon quasi imperceptible. Le lien entre eux ne se fait qu’à la toute fin. De plus l’analyse de la psychologie des différents protagoniste par Elijah Baley est très pousser et pleine de finesse. Le partenariat avec le robot humaniforme Daneel Olivaw apporte la logique (froide) et la rationalité dont Elijah a besoin, lui permettant du coup de combattre sa robot phobie.

ce roman jette du même coup les bases de l’évolution de la pensée d’Elijah et les prémisses de l’expansion des terriens vers de nouvelles colonies

Ce livre bien qu’ayant un bonne soixantaine d’année il a bien vieillit et reste avant-gardiste même aujourd’hui

c’est un roman que j’ai vraiment bien aimé que je relirais avec plaisir

4etoiles

[Chanson du jour]Limp Bizkit – Behind Blue Eyes

Image de prévisualisation YouTube

reprise de la chanson de The Who par Limp Bizkit

Image de prévisualisation YouTube reprise de la chanson de The Who par Limp Bizkit" onclick="window.open(this.href);return false;" >

LE FIL D'OR de Sylvian... |
Artigo |
PARKIN'SONG |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les oeuvres de titi
| letouraboisdeluc
| Saisonillusion